FANDOM


Épisode
Références
Gags
Apparitions
Galerie
Script
Crédits
Lisa la végétarienne
Simpson Horror Show VI
Un super big Homer

Anecdotes Modifier

  • Dans la première histoire, on entend deux fois le cri de Godzilla.
  • Le commencement de l'épisode fait référence à La Légende de Sleepy Hollow.
  • Durant L'attaque des « gâche la vue » géants, on voit une arachide géante dévorer des humains à la manière que l'on mange des noix. Elle fait référence à Mr. Planters, mascotte de la compagnie Planters.
  • Cauchemar sur Evergreen Terrace est une reprise parodique du film Les Griffes de la nuit, dont le titre original A Nightmare on Elm Street peut se traduire littéralement par Un cauchemar sur Elm Street.
  • Le titre d'Homer³ est un clin d'œil à Alien³. Son histoire est inspirée de Tron (Homer le sous-entend clairement).
  • Homer fait référence à la série La Quatrième Dimension, saison 3, épisode 26 : La Petite Fille perdue (Little Girl Lost) .
  • Homer passe devant une bibliothèque, c'est un clin d'œil au jeu vidéo Myst, avec la musique associée au même moment.
  • Diverses égalités ou pseudo-égalités mathématiques apparaissent, comme P = NP,  (formule d'Euler),  ou encore 178212 + 184112 = 192212 (faux mais assez proche, notamment valable pour une calculatrice à dix chiffres de précision ; en référence au dernier théorème de Fermat).
  • Le titre original Attack of the 50 Foot Eyesores parodie Attack of the 50 Foot Woman.
  • Quand le révérend Lovejoy demande à Homer s'il voit de la lumière et de s'y avancer, c'est une référence à Poltergeist.
  • Homer dit que le décor de la dimension 3D doit coûter cher et qu'il doit gaspiller une fortune en restant planté là, en référence au fait qu'à l'époque, faire une série en 3D était coûteux.
  • La scène où Willy se fait engloutir par le bac à sable rappelle la scène finale de Terminator 2 avec le T-1000 dans l'acier fondu.
  • Le rêve de Martin est une référence au film Richard au pays des livres magiques.
  • Il y a également dans le deuxième volet de l'épisode quelques clins d’œil aux dessins animés de Tex Avery. Petit Papa Noël parle et se tient debout comme le chien de l'épisode Crazy Mixes Up Pup (1955). Ensuite, lorsque Bart se fait assommer par le frisbee, il attrape une bosse exagérément grosse, des oiseaux tournent autour de sa tête, et ses yeux fermés affichent un message du genre « hors service » lorsqu'ils s'ouvrent. Tous sont des faits récurrents dans les séries de Tex Avery. Enfin, lorsque Bart découvre Willy le jardinier, ses yeux grandissent pour exprimer l'étonnement à la manière des productions à la Metro Goldwyn Mayer.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .