Épisode
Références
Gags
Apparitions
Galerie
Script
Crédits
Musiques
Les Jolies Colonies de vacances
Un tramway nommé Marge
Homer l'hérétique

Références culturelles[modifier | modifier le wikicode]

  • Le titre est une parodie de la pièce et du film Un tramway nommé Désir.
  • On peut noter plusieurs références à la philosophe Ayn Rand : nom de la crèche où Maggie est laissée aux « bons soins » d'une gardienne psychorigide (Ayn Rand school for tots) ; affiches proclamant « Help is futile » et « A is A », des concepts centraux dans le système objectiviste de la philosophe. On notera également une référence à The Fountainhead (La source Vive), un de ses ouvrages.
  • Pour récupérer les tétines confisquées par la nurse, Maggie rampe dans une gaine d'aération, se laisse descendre dans une chambre forte au bout d'un câble, arrive à ouvrir le coffre et à remonter avec son butin (en laissant sur place 2 biberons qui lui ont servi de contre-poids) au moment où la garde entre dans la pièce : il ne s'agit pas d'une parodie du film Mission impossible (sorti en 1996, donc 4 ans après Un tramway nommé Marge) mais de La Grande Évasion avec Steve Mc Queen. La bande musicale de La Grande Evasion est d'ailleurs utilisée, et Maggie, après s'être fait prendre, sera enfermée dans un parc (the box) , et jouera à faire rebondir une balle (comme Hills, l'indomptable prisonnier américain du film).
  • Homer arrive à la crêche pour récupérer sa fille; il entre dans une salle remplie de bébés, les yeux fixes, en train de sucer leurs tétines d'un air absent voire hostile (allusion au film Les Oiseaux; il passe entre eux sur la pointe des pieds, prend sa fille, sort. Une deuxième référence à ce film est le traditionnel cameo d'Alfred Hitchcock. Il promenait également un chien dans le film.
  • La chanson Oh! Streetcar! a été peu appréciée des habitants de La Nouvelle-Orléans. Devant le grand nombre de lettres de protestations et de menaces que les habitants de New Orleans adressèrent à la Fox, les créateurs présentèrent leurs excuses : le « gag du tableau noir » de l'épisode Homer l'hérétique (diffusé le 8 octobre 1992) montre Bart en train d'écrire « I will not difame New Orleans » (« Je ne diffamerai pas La Nouvelle-Orléans ») :

« New Orleans,
Repaire des voleurs, des ivrognes et des prostituées,
New Orleans…
Si vous voulez aller en enfer,
Il y a Sodome et Gomorrhe
Sur le Mississippi…
New Orleans…
Pourriture, crasse et vermine,
New Orleans…
Pouilleux, paumés, teigneux…
New Orleans… »

  • Homer qui visiblement s'ennuie durant la comédie musicale dans laquelle joue Marge, souffle sur le programme qu'il a déchiré en bandelettes pour passer le temps. Dans le film Citizen Kane, Jedediah Leland (Joseph Cotten) fait exactement la même chose lorsqu'il doit endurer l'opéra dans lequel chante la seconde femme de Kane, Susan Alexander.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Saison 3 Saison 4 /Références Saison 5
* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.